Qu’est-ce qu’une crise ?

Qu’est-ce qu’une crise ?

La quasi-totalité du globe est touchée depuis plusieurs mois par la pandémie de Covid-19, face à la propagation importante du Coronavirus en France, le Président de la République a déclaré lors de son allocution le 12 mars 2020 : “ Le Covid-19 {…} est la plus grave crise sanitaire qu’ait connue la France depuis un siècle ”.

Mais qu’est-ce qu’une crise sanitaire ?

Étymologiquement, le mot crise vient du grec Krisis qui veut dire décision/jugement, au fil du temps ce terme a été utilisé pour définir un moment décisif, un concept complexe de rupture avec la normale dont les caractéristiques fondamentales sont :

  • L’évolution incertaine
  • La visibilité du phénomène
  • La survenue inattendue
  • La rapidité de progression
  • Le souvenir marquant causé par cet épisode

Une crise est donc avant tout une rupture de l’équilibre établi. Dans le cas présent, un risque de dépassement des capacités. En effet, depuis son apparition en Chine en novembre 2019, le nombre de contaminations a à ce jour dépassé le cap des 4.597.894 de cas confirmés et les 311.588 décès dans les 185 pays concernés. Cette diffusion massive entraine une nécessité exceptionnelle de matériel, de personnel, de médicament qui peut déborder les ressources disponibles. Cet équilibre en France est d’autant plus fragile qu’il repose sur un système de soin déjà essoufflé dénoncé par l’ensemble des personnels soignants alors en grève depuis plusieurs semaines avant l’apparition de l’épidémie en France pour rapporter le manque de lits, de personnel et de moyens et ce pour un fonctionnement normal de l’activité hors période de pandémie.

Une crise peut survenir dans toutes les sphères de notre société (financière, humanitaire, religieuse) et ce souvent de façon intriquée. Ici une crise sanitaire affecte la santé d’une population. Actuellement la surveillance et le contrôle des pandémies reposent en premier lieu sur une coopération internationale. Des réseaux de veille sanitaire (Inserm en France par exemple) composés d’épidémiologistes, d’agences sanitaires et de veille, de médecins et vétérinaires permettent la publication d’alertes sanitaires en cas de relevés inquiétants. Ces réseaux ont été créés pour permettre de réduire l’impact de la mondialisation et de l’évolution des transports et mouvements de population sur la propagation des épidémies par exemple.